Petite Fille a les crocs

Faits déformés dans une narration erronée,
Nul n’a su se fier à son intuition,
Quand le chant des sirènes vous a hypnotisé.
Et que vous êtes tombés dans la cage aux lions…

Amis et ennemis lentement se confondent,
Vous entrevoir sans masques est une bénédiction,
L’écho de mon prénom en vos bouches grondent,
Et je savoure chaque miette de vos distorsions.

Un genou à terre : trêve et silence,
Repos de guerrière, Louve se panse.
Réflexion, arc bandé puis tension,
Une flèche… à tout moment, faites attention.

La vérité, je la détiens mais je la garde,
Nul besoin de rallier des moutons à ma cause,
Mais par justice et honneur, en sons et en images,
La dévoilerai sans scrupules jusqu’à l’apothéose.

Après « l’acteur » principal, viendront les seconds rôles,
Tous serez confrontés à vos mauvaises paroles.
Les uns envers les autres, vous vous dresserez,
Pour la haine d’un seul homme, dans son ego blessé.

Les apparences sont trompeuses, les éveillés le savent,
Ceux-là comprennent d’emblée que sous le fou est le sage,
Puis tous les somnolents, en bonnes bêtes dociles,
Croiront tout simplement en des récits faux et vils.

Langues acérées, voleurs d’esprits,
Ames perfides, menteurs, escrocs,
Muselez sagement vos calomnies,
Car Petite Fille a les crocs…

© Lalcandy Collado – Tous droits réservés

2 réflexions sur “Petite Fille a les crocs

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s